vendredi 22 septembre 2017

Eden : l'Homme-Objet est enfin prêt à prendre des fessées

(figs matriarcat 8)

merci les rtt, ce matin j'ai terminé l'Homme-Objet et je suis plutôt content du résultat.

Quand je revois les premières photos et les figurines encore brutes dans les boites en plastique,
j'apprécie d'autant plus tout le temps passé pour avoir un résultat qui me plait.

Donc ce matin, j'ai commencé par de la peinture métallique, la plus "pétante" de mes pots,
sachant qu'ensuite j'aillais passer un coup de dark tone pour repasser avec la peinture métallique.
Je suis passé doucement sur toutes les pointes (genou, tête, slip) sur le gant de sa main gauche et sur les boucles de lanières au dessus du gant et sur le collier aussi.
Au départ je n'ai pas fait ni les lunettes ni la fermeture éclair sur la bouche mais au final j'ai peint ces deux parties là aussi.


Pour ne pas perdre la peinture métallique j'ai utilisé le reste sur un des totem en cours.
Je me dis qu'avec un fond noir ce serait mieux la couleur métallique.


Ensuite j'ai passé un peu de violet "Alien purple" sur les pansements du torse.

 

Et une ultime finition sous forme de clin d'oeil à Minus et ses Askaris de couleur violette.
Je n'avais pas la place pour écrire "Kiss Askaris" ^^


Une dernière photo de face pour finir.


Il restera le socle à reprendre en noir et certainement une couche de vernis, ces dernières étapes viendront en même temps que Leyla.

Minus de son côté a peint le futur nouveau starter Askaris qu'il a eu la chance de recevoir en avance car il est l'auteur des règles du nouveau mode de jeu "Burnout" dans le monde d'Eden :

http://code660066.blogspot.fr/2017/09/eden-peinture-de-hasan.html

mercredi 20 septembre 2017

Eden : Ombrage de l'Homme-Objet, une grosse frayeur suivie d'un bon rattrapage

(figs matriarcat 7)

Il me reste je pense encore deux sessions de peinture pour finir l'Homme-objet.
Les deux dernières ont été assez compliquées et cela a commencé avec une grosse frayeur.

Pour rappel voici où j'en étais, l'aplat de couleur de peau "barbarian flesh" était bien posé, les différents éléments bien avancés. Il me fallait donc attaquer la finition de la peau qui pour le moment était un peu "rose jouet".


J'ai déjà eu l'occasion d'utiliser les "ink/wash" de la gamme Army painter. Sur les visages de ma bande Alkemy cela a bien fonctionné et le résultat m'a entièrement satisfait. J'avais utilisé le "flesh wash" qui est apparemment un mélange de "soft tone+red tone".


Ayant en tête la méthode lue dans les tutoriels army painter, j'y suis allé franchement sur la peau de l'homme objet avec le "flesh wash". J'ai eu quelques soucis d'auréoles et taches du coup j'ai insisté un peu toujours avec du "flesh wash". Et le résultat a été assez désastreux, d'une peau assez claire je suis passé à des tons "mauvais bronzage à la crème auto bronzante". Ahhh grosse frayeur ...


Je ne me voyais pas le laisser ainsi, du coup j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai tout repris comme à la base au "barbarian flesh" en me rappelant ce que dit Minus, "on peut toujours rattraper/recommencer".

Sur cette photo on voit bien le contraste, fesses gauche/droite ^^


Cela a été aussi l'occasion pour moi d'expérimenter et découvrir l'éclaircissement par couche, dilution et mélange. Il faut de la patience, beaucoup de patience, de la persévérance, de la patience et encore de la persévérance.
Mais quand on voit le temps passé à bien poser les bases et les aplats ou encore le temps passé à préparer la figurine, la monter, la socler, l'ébarber, je me dis "pourquoi ne pas aller plus loin dans la peinture".
Alors je n'ai pas le niveau de détail des copains, je doute de faire des yeux détaillés ou du freehand de fou, mais il est possible d'aller plus loin que de faire des grosses taches de couleur plus claires pour éclaircir.


Je suis assez content du résultat, ce sont des mélanges dosés comme j'ai pu sur ma palette entre du barbarian flesh et de l'elven flesh qui est bien plus clair. Posé par couches en essayant de trouver les mélanges qui fait que le dégradé ne se voit pas trop. Et quand la transition est trop forte, j'ai repassé un peu de barbarian flesh très dilué pour estomper les transitions.
Je n'ai rien inventé, tout cela je l'ai vu faire ou lu dans les livres ou sur des tutos ou encore ce sont les copains qui me l'ont expliqué. Ce n'est pas si compliqué, il faut se lancer et oser, travailler par petites couches et petites touches, diluer, surtout ne pas trop charger le pinceau et gogogo.
Je pense que c'était assez facile car les deux peintures me semblent très couvrantes.


J'ai bien éclairci le haut des épaules, les arrêtes des clavicules, le haut du ventre.


Et pareil pour le dos, les omoplates et le haut des fesses.


D'autres photos à la lumière du jour le matin.


Pour ceux qui hésitent, je dirais lancez-vous, faites un mélange de deux couleurs sur votre palette et jouez avec les dégradés, si c'est trop sombre ou trop clair ou que cela ne va pas, rien n'empèche de reprendre et recommencer.


Il me reste à mettre un peu de couleurs métal sur les pointes et le collier et fignoler quelques détails.
Refaire le bord noir du socle et envisager le vernis.




dimanche 17 septembre 2017

Eden : La barbouille continue sur l'Homme-Objet et Leyla

(figs matriarcat 6)
Suite de la peinture, toujours sur l'homme objet et leyla.

Pour commencer j'ai repris la technique du faux noir, un bon coup de dark tone sur gris foncé.
J'en ai profité pour essayer avec un gris plus clair sur les zombis.
Le résultat est assez moyen sur l'homme objet, la technique fonctionne mieux lorsque la figurine a beaucoup de reliefs/plis comme sur le pantalon du fatty par exemple.
Mais sur le masque de l'homme objet cela fonctionne bien avec tous les petits creux et détails.


Ensuite j'ai repris pas mal de zones avec du noir simple pour le string, quelques contours et les pointes du collier et du masque sur la tête.
Sur le masque par exemple, l'idée est de marquer l'extrémité des pointes avec une couleur métal, donc une couche de noir en dessous pour avoir un bon contraste.
Pas facile de faire des lignes propres en noir sur le string un peu fin, retouches à prévoir.


Quelques éléments en cuir classique et un peu de temps passé sur leyla du coup, j'ai fait attention à la dilution pour pouvoir enchainer les couches de peinture plus rapidement.

J'ai un doute sur les zones et éléments de Leila, je crois que cela va se faire un peu au pif et comme je le sens.


Et pour finir la soirée, j'ai retouché l'homme objet avec le barbarian flesh, peinture très couvrante qui m'a permis de bien reprendre les débordements de noirs, je suis content du résultat.

Il me reste à assombrir la peau, passer la peinture métal et je crois que c'est presque bon.




jeudi 14 septembre 2017

Eden : Comment se faire encore poutrer par Minus :-)

Régulièrement nous jouons avec Minus en semaine,
toujours la même faction, Askaris pour Minus et Matriarcat ordre rouge pour ma part.

Minus joue Askaris depuis ses début à Eden, il maîtrise très bien son jeu et ses capa.
Je joue Matriarcat aussi depuis mes débuts, un réel hasard car c'est un achat d'occasion que j'ai fait sur le forum et les figurines étaient plutôt bien peinte et le jeu de l'ordre rouge m'a plu.

Minus ayant beaucoup plus de figurines peintes que moi, il change souvent de compo,
mais le résultat est bien souvent le même, il gagne et ma bande est bien souvent très réduite en fin de partie.


Ici sur cette photo c'est très typique de mon jeu contre les Askaris, je joue avec la taille des socles et des décors pour que les gros Askaris ne passent pas mais que je puisse moi engager qui je souhaite.
Le placement c'est très important.

Je n'ai pas encore trouvé comment le contrer, j'arrive à le ralentir ou à réduire l'écart mais je ne mène pas la partie.
Je pense que c'est vraiment sur le choix de mission que je suis à la ramasse et aussi très certainement ma bande qui n'est pas assez adaptée.
Mais bon je persévère et je fais des petites victoires morales comme hier par exemple et les nouvelles figurines arrivent pour renouveler ma bande.

Hier soir j'ai pu jouer 2 nouvelles figurines même si elle ne sont pas complètement peinte, merci Minus.

Leyla est vraiment intéressante, son 5 de RAP est très utile et même si elle ne frappe pas fort,
ses capacités sont très intéressantes pour terminer un adversaire par exemple. Et surtout, toutes ses capacités me semblent utiles et assez facilement utilisables.

L'Homme-Objet a été totalement inutile, bloqueur d'un instant, il est tombé tout de suite sans faire de dégâts, il est moyen partout mais vu les monstres Askaris en face il n'a pas fait le poids malgré son gros ventre ^^.

Alors elle est où la petite victoire morale me direz vous ?
Et bien en fin de partie il nous restait tous les deux une seule figurine, j'ai tombé son chef Ghazi et son missile l'Elkelb. Pourtant il jouait la version erratée de l'Elkelb qui lui permet de le passer à 6 de VIG (utilisé 2 fois) et de mémoire je n'ai pas vraiment eu de chance aux Dés.


Donc je me dis qu'en persévérant, en modifiant encore un peu ma compo et en jouant la bonne mission, j'ai encore mes chances de gagner un jour contre Minus.
L'avenir nous le dira . . .






lundi 11 septembre 2017

Eden : Une grande série de socles avec quelques zombis toujours

(figs matriarcat 5)
C'est toujours plaisant de voir son travail avancer et c'est amusant je trouve de relire son propre blog.
Minus m'a conseillé de peindre les socles pour mieux apprécier la peinture et avoir moins de blanc qui "saute sur la rétine" ce qui faciliterai les sessions de peinture.

Cela tombe bien, j'avais vraiment beaucoup de socles à peindre.

Pour commencer des Zombis qui me servent pour mes tests de couleurs.
J'ai repris une technique lue sur le web, un fond gris et un bon dark tone pour simuler du bitume.
Et l'occasion d'essayer une nouvelle couleur, le wolf grey.


Cela a été un peu long pour avoir la couleur de fond, comme sur les figurines il faut passer plusieurs couches avec la difficulté supplémentaire de la zone qui est de grande taille.
J'ai aussi eu du mal à trouver la bonne dilution, peut être essayer un carrelage au lieu de la palette humide.

Cette fois j'ai bien suivi le conseil des copains avec le bord de socle en noir s'il vous plait.
Côté pinceau j'ai utilisé le "monster" d'Army painter, je me suis dit que pour les socles et peindre sur le sable c'était une bonne idée.

Ensuite j'ai les totems imprimés en 3D qui n'attendaient qu'un peu de couleurs.
J'ai repris mes modèles de socles effectués sur les figurines Alkemy pour choisir les couleurs.


Et enfin, les deux figurines en cours pour Eden.


J'ai eu du mal à manipuler les figurines avec un simple bouchon, même s'ils sont rigides cela ne suffit pas lorsque l'on peint le socle par exemple.
Et le simple fait de poser les doigts sur la figurine fait que la peinture accroche moins, apparemment nos doigts sont toujours un peu gras.

Mais globalement je suis très satisfait toute cette avancée sur les socles.

mémo ASTUCES
  • Pour les photos, je sur-élève les figurines sur une petite boite, c'est plus facile pour les photographier avec le téléphone en mode portrait.
  • Utiliser un pinceau army painter à manche en triangle posé devant pour éviter que les pinceaux roulent sur l'atelier.
  • Bien rincer souvent ses pinceaux pendant la séance de peinture pour éviter que la peinture ne sèche dans les poils
  • Toujours disposer d'un pinceau et d'eau propres pour rattraper les débordements en pleine séance.








dimanche 10 septembre 2017

Eden : Suite de la peinture et mes premiers vrais éclaircis

(figs matriarcat 4)
Avec Minus nous jouons assez régulièrement à Eden et nous avions projeté une séance de peinture à l'occasion. J'ai beaucoup à apprendre et il explique plutôt bien.
C'est sympa car on peut voir des gestes et des astuces que l'on ne trouve pas dans les livres ou sur le web.
Et c'est toujours mieux en "vrai" comme un concert ou un sport.

Sur l'homme colosse j'ai commencé le cuir/latex noir, je vais tenter la technique du faux-noir qui avait bien marché sur mes figs Alkemy. Si cela ne me plait pas je ferai noir + vernis brillant comme Minus m'a expliqué.

Sa manche rouge montre que c'est bien un esclave du Matriarcat Ordre rouge.
Sur sa carte, son gant main gauche est d'une couleur différente, du coup j'essaierai autre chose aussi en terme de couleur.


Minus m'a montré un mélange pour aller encore plus loin sur l'éclaircis du rouge.


Voilà ce que cela donne sur la robe "test" du zombi, l'éclaircis a été fait par Minus directement ce qui m'a permis de voir comment il fait.
Ce n'est pas très long car la surface à peindre est toute petite mais il faut une peinture couvrante
car par exemple le "Pure red" n'est pas du tout couvrant et il faut en mettre plusieurs couche.
N'oublions pas qu'en séchant le résultat n'est pas toujours identique.
Avant => Après


Sur Leyla, pour le moment, seul le "pure red" a été appliqué, là comme les reliefs sont moins marqués que les plis de la robe du zombi ci-dessus, il faut bien choisir les zones à éclaircir.
On peut se contenter de choisir des zones au hasard mais cela ne fait pas très réaliste.
Minus semble très bien connaître toute cette théorie et même la manière de "pousser" ou "tirer la peinture" pour obtenir un bon résultat.

soucis et astuce

Pour peindre correctement, je crois qu'il faut maîtriser un peu ses couleurs.
Du coup je commence un feuille de référence avec mes couleurs,
j'avais vu qqun fait de même avec différents fonds, blanc, gris, noir.

J'ai aussi un soucis, les billes que j'ai sont trop grosses, elles rentrent bien dans les pots, cela permet de mélanger le pot plus facilement
mais .... parfois elles se bloquent dans le haut du pot-pipette.
mais x2 ... en plus lorsque l'on prends de la peinture j'ai l'impression que cela bloque le haut et avec la pression le haut du pot peut s'éjecter ... et là c'est le drame tout coule partout ...
Je vais probablement en rechercher des plus petites et extraire celles que j'ai déjà utilisées.


Le blog aide beaucoup aussi pour s'y retrouver, souvent je prends en photo les figurines peintes et mes essais avec les pots de peinture. Ainsi pour se souvenir du résultat c'est bien utile.
Avoir un carnet de notes aussi c'est bien pour suivre ce que l'on fait et noter les schémas de peinture complets.